Bab el Louk, Kasr el Doubara et Kasr el Aali

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20  21

Commentaires topographiques

Les Plantations d'Ibrahim Pacha et le domaine de Kasr el Aali, en 1861.
Plan de Dufour de1861. Itinéraire de l'Orient par Joanne et Isambert.

 

Kasr el Einy et une partie de Kasr el Aaki en 1861.
Plan de Dufour de1861. Itinéraire de l'Orient par Joanne et Isambert.
38 Harem d'Ibrahim pacha.
37 Palais d'Ibrahim Pacha.
39. Hôpital de Kasr el Einy.
40. La Salpetrière (Maamal el Baroud).
32. Bab Eyoub Bey.
33. Bab el Sayeda Zeinab.
12. Bab el Cheikh Rihan.
 

Le Harem d'Ibrahim Pacha (38), dit el Saraya el Kobra en 1861.
Plan de Dufour de1861. Itinéraire de l'Orient par Joanne et Isambert.
Sur la gauche Kasr el Nil en 1861.

Le Salamlek de Kasr el Aali (37) devenu palais de Khochiar Kaden en 1961.
Plan de Dufour de1861. Itinéraire de l'Orient par Joanne et Isambert.

Kasr el Nil et le Harem de Kasr el Aali (38), devenu le Palais de Chivekiar Kaden épouse d'Ibrahim Pacha en 1861.Plan de Dufour de1861. Itinéraire de l'Orient par Joanne et Isambert.

Le palais de Kasr-el-Aali d'après une aquarelle de 1944.

Le palais de Kasr-el-Aali vers 1906.Détails.

Le palais de Kasr-el-Aali vers 1906.Détails.

Le palais de Kasr-el-Aali vers 1906.Détails.

Le palais de Kasr-el-Aali vers 1906.Détails.

Saad Zaghloul Pacha arrêté à son domicile de Beit el Omma à Bab el Louk sous le regard éploré de son épouse Safia Hanem, le 21 décembre 1921. Il est entouré de militaires anglais. Il sera exilé pendant 2 ans aux îles Seychelles. Courtoisie de Monsieur Fouad Kamal Sarhank.

Felouks passant devant le mur d'enceinte du palais de Kasr el Aali. c 1898.

Au bord du Nil, le mur d'enceinte du palais de Kasr el Aali. c 1898. Détail.

Plan de la réalisation vers 1873 de la grille d'honneur du palais de Guizeh. A la suite de la démolition de ce palais, cette grille sera installée pour partie devant le musée égyptien, devant le palais d'Abdine et le parlement.

Plan de la réalisation vers 1873 de la grille d'honneur du palais de Guizeh. A la suite de la démolition de ce palais, cette grille sera installée pour partie devant le musée égyptien, devant le palais d'Abdine et le parlement.

Au collège des Frères Saint-Jean-Baptiste de la Salle de Bab el Louk vers 1930 : l'équipe des professeurs entourant le Frère Léhon directeur.

 

Une classe du collège des Frères Saint-Jean-Baptiste de la Salle de Bab el Louk vers 1940.

Fête de fin d'année dans la cour du collège des Frères Saint-Jean-Baptiste de la Salle de Bab el Louk vers 1944.

La chapelle du collège des Frères Saint-Jean-Baptiste de la Salle de Bab el Louk vers 1944.

Moustapha Riaz Pacha.
Célèbre homme d'Etat Egyptien qui a sa place toute marquée dans l'histoire de l'Egypte. Il possédait une grande intelligence, un esprit fécond et une audace qui ne reculait jamais.
Sa carrière d'homme d'Etat débute en 1879. Président du Conseil, il retourna plusieurs fois aux affaires publiques. Il habitait au Caire au quartier de Helnieh, près de la Citadelle.

Les notabilités du Caire en 1900.
Directeur de l'Ecole de médecine du Caire depuis 1898, le docteur Ibrahim Pacha est né au Caire en 1845. Vingt-quatre ans après il était reçu Docteur en médecine à Paris. De 1870 à 1879, il est professeur à l'Ecole de médecine du Caire qu'il quitta la même année pour suivre le Khédive Ismail en exil en Europe en qualité de médecin particulier. Après être resté avec le Souverain exilé en Italie jusqu'en 1886, il rentre en Egypte et devient directeur de l'Ecole de médecine du Caire.
Document de 1901

Les personnalitésCaire en 1900.
Federico Bonola, Secrétaire Général de la Société khédiviale de géographie et avocat célèbre aux tribunaux mixtes. Né à Milan en 1839, il prit part aux guerres de l'indépendance italienne de 1859 et vint peu après s'installer en Egypte.
Très estimé de tous les souverains égyptiens, il publia des articles de grand intérêt dont la publication principale est un ouvrage sur le Musée Géographique et Ethnographique qu'il créa lequel musée fut souhaité et inauguré en 1898 par le Khedive Abbas Hilmi II.

Les notabilités du Caire en 1900. Mohammed Zeky Pacha, Ministre des travaux publics et des finances et grand-maître de cérémonies du Khédive.Son nom fut attrbué à la longue rue Zaky à Bab-el-Louk où il demeurait en son vivant.

Sir Evelyn Baring devenu plus tard Lord Cromer au moment de son arrivée en Egypte.

Les personnalités du Caire en 1900.
Lady Cromer, née Ethel Errington, première épouse d'Evelyn Baring, décédée au Caire en 1898.

Les Notabilités du Caire fin 19eme et début 20ème siècle.
Sir Victor Harari Pacha, né au Caire en 1857. Fils du banquier Raphaël Harari et d'Amar Algazi, elle même petite fille d'Elie Cattaui, le fondateur de la famille Cattaui. Sa figure a été le symbole d'une ère de l'histoire d'Egypte. Harari Pacha a travaillé toute sa vie au rapprochement des communautés avec le peuple égyptiens et ses souverains. Il fit ses études à Paris où enfant il fut le condisciple du célèbre philosophe Henri Bergson. Il était Président Fondateur de la Société des Sucreries d'Egypte, Directeur de la Daira Sanieh et Administrateur-Fondateur de la National Bank of Egypte. Il fut créé Mirmiran avec le grade de Pacha par le Khédive Abbas Hilmi II en 1901.L'Histoire et l'évolution économique de l'Egypte demeurent fortement liées à la figure de Harari Pacha. Il était Directeur de la Comptabilité de l'Etat. Il avait épousé, encore jeune, Emma Aghion qui appartenait à l'une des grandes familles notables d'Alexandrie. Elle était fille de Moïse Jacques Aghion (1834-1892) et de Mariette Aghion son épouse ,elle-même fille de Bekhor Aghion et de Clémentine Salama. La maison de Harari Pacha et de son épouse située rue du Cheikh Barakat à Kas el Doubara était devenue l'un des "salons" les plus fréquentés du Caire.
Lady Harari Pacha fut Dame d'Honneur de la Sultane Melek jusqu'à sa mort survenue en 1945.

La statue de Clot Bey, érigée dans la cour d'honneur de l'hôpital de Kasr-el-Einy. Photographie de 1904.

Dans les jardins de l'ambassade d'Angletterre à Kasr el Doubara lors d'un thé en 1944.

Dans les jardins de l'ambassade d'Angletterre à Kasr el Doubara lors d'un thé en 1944 (détail)

Dans les jardins de l'ambassade d'Angletterre à Kasr el Doubara lors d'un thé en 1944 (détail)

Dans les jardins de l'ambassade d'Angletterre à Kasr el Doubara lors d'un thé en 1944 (détail)

Le célèbre Egyptologue Gaston Maspero, chef du service des antiquités d'Egypte en 1904.

Suite p.20

Accueil "Villages et agglomérations"