Tewfickieh, Bab el Hadid, rue Kamel et Hôtel Sheppeard's

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17

L'ancienne Gare de Pont Limoun, en 1903. Détail. Collection M.K.

La fin du terrassement du Canal (Teraat) el Ismailieh, à Bab el Hadid. Photographie de 1903. Détail. Collection M.K.

La place de Bab el Hadid avec en son centre la Statue du Réveil de l'Egypte en 1945. Photographie Richard Mosseri. Collection MK

Inauguration du Théatre Printania au Caire en mai 1908. In "Je sais Tout" du 15 Juin 1908, page 613, N°41, 4e année., où l'on lit comme légende au dessous de cette photo "Le Nouveau Théatre du Caire. Le Caire vient d'inaugurer brillamment son nouveau théatre de comédie "Printania" sous la direction de M. Just Labruyère qui veut bien nous envoyer lui-même cette photographie de la façade de son théatre, avec l'ensemble de sa troupe." Collection Max Karkégi.

Saad Pacha Zaghloul, devant la statue du Réveil de l'Egypte, en 1926, avant qu'elle ne soit hissée sur son socle. Collection Max Karkégi.

Le sculpteur Moukhtar, reconnaissable à son béret basque d'artiste, travaillant au milieu de ses ouvriers, place Bab el Hadid à sa statue "Le Réveil de l'Egypte", avant qu'elle ne soit hissée sur son socle. Collection Max Karkégi.

La démolition en 1954 des Caserners de la Place Bab-el-Hadid change complètement la perspective de cette place. Collection MK

La démolition en 1954 du Caracol de Bab el Hadid dont l'architecture typique rappelait la Haussmannisation du Caire par le Khédive Ismail. Collection M.K.

Le Mausolée (Darih) de Sayed el Madbouli, place Bab el Hadid. Cliché de Février 1930. Homme Saint, et vénéré, El Sayed el Madbouli reposait place Bab el Hadid, quand on décida d'y construire une caserne militaire. Avec tous les honneurs dûs à la dépouille mortelle d'un Saint, on la transporta plus loin. Cette pieuse cérémonie avait touché l'imagination populaire et le prestige de Sayed Madbouli s'en accrut. On raconta même des lmégendes, disant qu'on avait retrouvé son corps intact et frais et qu'une odeur de jasmin et de rose sortait du tombeau. Mais rapidement, une nouvelle plus sensationnelle courut dans les rangs de la foule: El Sayed Madbouli revenait tous les soirs dans le clocher de l'église grecque, située près de l'Assistance Publique, et sa présence se manisfestait par un feu follet qui apparaissait et disparaissait dans les lucarnes. Tout le monde voulait voir le miracle, le prodige, et des centaines de personnes, à la nuit tombante,se groupaient autour de l'Eglise et chaque fois que la lumière paraissait, les femmes poussaient des cris de joies. (Images, page 10, 2 mars 1930).

Les Casernes de la Place Bab el Hadid, en Mars 1947 le jour de l'évacuation de celle-ci et de la prise de possésion par les autorités égyptiennes de celles-ci.

Saad pacha Zaghloul, devant la statue du Réveil de l'Egypte, au Midan Bab el Hadid, photographie prise Dimanche 9 janvier 1927.

Les bureaux de Cook, rue Kamel, au Caire, en 1913.

Le célèbre salon mauresque de l'Hôtel Sheppeard's. Photographie de 1939.

La terrasse intérieure et le parc de l'Hôtel Sheppeard's. Photographie de 1928.

La terrasse de l'Hôtel Sheppeard's sur la rue Kamel. Photographie de 1928.

L'ancien Palais de Nubar pacha, transformé en Hôtel Victoria. Façade sur le Parc. Photographie de 1929.

Suite : p.13

Accueil "Villages et agglomérations"